Croisements.be

Justice

 

  Vous êtes ici: Accueil > Régions > Liège

Meurtre d’Ihsane : Reconstitution

J.-M. C.   Publié le vendredi 14 septembre 2012 à 06h41 - Mis à jour le vendredi 14 septembre 2012 à 06h41

Liège

Chacun a semble-t-il campé sur ses positions, rejetant l’intention de tuer l’homo…

LIÈGE C’est vers minuit, dans la nuit de mercredi à jeudi, que la reconstitution du meurtre d’Ihsane Jarfi a pris fin. Ce devoir d’enquête a été mené dans un hangar de Vottem et a été filmé pour permettre aux huit parties civiles et aux avocats de la défense de la regarder à distance. Tous les avocats et les personnes de la famille présentes avaient été invitées à s’installer dans trois minibus différents. C’est de là que tout le monde pouvait regarder, en direct, la reconstitution.

Les prévenus se sont succédé près de la voiture et ont donné leur version des faits. Après chaque passage, les avocats qui le désiraient pouvaient poser des questions. Ils signalaient leur intention au policier qui se trouvait dans le car et ce dernier prévenait les magistrats qui procédaient au devoir d’enquête. Les conseils pouvaient ensuite s’approcher et poser leurs questions aux inculpés.

Pour en revenir au fond du dossier, il semble que les quatre hommes accusés d’être responsables de la mort de cet homosexuel liégeois âgé de 32 ans ont campé sur leur position. Pour rappel, Ihsane Jarfi a disparu le 22 avril à la sortie d’une boîte de nuit gay bien connue des fêtards liégeois. Cette nuit-là, Ihsane a été accosté par des jeunes qui circulaient à bord d’une VW polo grise et qui était conduite par Eric Parmentier. À bord, il y avait aussi Mutlu Kizilaslan, Jonathan Lekeu et Jérémy Wintgens.

Manifestement, Ihsane est monté de son plein gré dans le véhicule. D’après les premiers témoignages de certains des occupants, Ihsane aurait rapidement fait des propositions sexuelles. Les jeunes dans la voiture l’ont mal pris et lui ont alors porté de violents coups. Qui ? La reconstitution n’a pas permis de déterminer les responsabilités exactes de chacun. Il faut écrire que, malgré le caractère collaborant de leur participation, trois des quatre inculpés se rejettent pas mal la pierre et réfutent le caractère homophobe de l’agression et ce, même si Ihsane a été enfermé dans le coffre de la voiture et déshabillé.

Ajoutons également que, lors de ses précédentes auditions, Parmentier a admis avoir donné le premier coup et ce, “pour donner une leçon à l’homo” . Tous, par contre, nient l’intention de tuer Ihsane, affirmant l’avoir abandonné, certes dans un endroit peu fréquenté, mais en vie. La dépouille de malheureux n’a d’ailleurs été retrouvée par deux marcheurs qu’une dizaine de jours après les faits, dans un champ situé à Villers-le-Temple.



© La Dernière Heure 2012
   
  DH.be pour aveugles et malvoyants
DH.be

Ihsane Jarfi, victime d'un crime à caractère homophobe: toutes les infos

  • belga
ASSISES DE LIÈGE - Affaire Ishane Jarfi: Jonathan Lekeu admet des coups mais minimise son rôle

Affaire Ishane Jarfi: Jonathan Lekeu admet des coups mais minimise son rôle
  • Ma 25/11/2014

  • lavenir

COUR D’ASSISES DE LIÈGE Les accusés nieront tout acte homophobe

Les accusés nieront tout acte homophobe
  • Lu 24/11/2014

  • belga
COUR D’ASSISES DE LIÈGE - Les tueurs d’Ihsane Jarfi ont un passé tumultueux

Les tueurs d’Ihsane Jarfi ont un passé tumultueux
  • Lu 24/11/2014

  • lavenir
COUR D’ASSISES DE LIÈGE Les parents d’Ihsane Jarfi ont préféré quitter la salle: «Trop insoutenable»

Les parents d’Ihsane Jarfi ont préféré quitter la salle: «Trop insoutenable»
  • Lu 24/11/2014

  • lavenir
PROCÈS IHSANE JARFI - Ihsane Jarfi a-t-il été tué pour son homosexualité? Ce qu’il faut savoir sur le procès

Ihsane Jarfi a-t-il été tué pour son homosexualité? Ce qu’il faut savoir sur le procès 19
  • Lu 24/11/2014

  • belga
ASSISES LIÈGE - Ihsane Jarfi, victime d'un crime qu pourrait être homophobe

Ihsane Jarfi, victime d'un crime qu pourrait être homophobe
  • Me 19/11/2014

  • belga
JUSTICE Assises : les agresseurs d’Ihsane Jarfi ont comparu une première fois

Assises : les agresseurs d’Ihsane Jarfi ont comparu une première fois
  • Je 16/10/2014

  • lavenir
LIÈGE Liège rend hommage à Ihsane, victime d’un crime homophobe

Liège rend hommage à Ihsane, victime d’un crime homophobe
  • Ma 07/10/2014

  • belga
SOCIÉTÉ - Marche contre les violences homophobes dédiée à Ihsane Jarfi à Bruxelles le 3 mai

Marche contre les violences homophobes dédiée à Ihsane Jarfi à Bruxelles le 3 mai
  • Ve 25/04/2014

  • belga
Judiciaire La cour d’assises en novembre pour les agresseurs d’Ihsane Jarfi

La cour d’assises en novembre pour les agresseurs d’Ihsane Jarfi
  • Lu 24/02/2014

  • belga
Liège - Les agresseurs d’Ihsane Jarfi pourraient être jugés à l’automne

Les agresseurs d’Ihsane Jarfi pourraient être jugés à l’automne
  • Lu 10/02/2014

  • lavenir
Liège Le père d’Ihsane Jarfi: «Les actes homophobes, c’est la dérive de l’ignorance, de la connerie»

Le père d’Ihsane Jarfi: «Les actes homophobes, c’est la dérive de l’ignorance, de la connerie»

  • belga
Judiciaire - Les agresseurs d’Ihsane Jarfi en route vers les assises

Les agresseurs d’Ihsane Jarfi en route vers les assises
  • Ve 10/01/2014

LIÈGE - Les quatre inculpés de l’assassinat à caractère homophobe d’Ihsane Jarfi ont comparu vendredi matin devant la chambre du conseil de Liège pour l’une des dernières étapes de la procédure en vue de leur renvoi devant la cour d’assises.

Ihsane Jarfi, victime d'un crime à caractère homophobe: toutes les infos

  • belga
ASSISES DE LIÈGE - Affaire Ishane Jarfi: Jonathan Lekeu admet des coups mais minimise son rôle

Affaire Ishane Jarfi: Jonathan Lekeu admet des coups mais minimise son rôle
  • Ma 25/11/2014

  • lavenir
COUR D’ASSISES DE LIÈGE Les accusés nieront tout acte homophobe

Les accusés nieront tout acte homophobe
  • Lu 24/11/2014

  • belga
COUR D’ASSISES DE LIÈGE - Les tueurs d’Ihsane Jarfi ont un passé tumultueux

Les tueurs d’Ihsane Jarfi ont un passé tumultueux
  • Lu 24/11/2014

  • lavenir
COUR D’ASSISES DE LIÈGE Les parents d’Ihsane Jarfi ont préféré quitter la salle: «Trop insoutenable»

Les parents d’Ihsane Jarfi ont préféré quitter la salle: «Trop insoutenable»
  • Lu 24/11/2014

  • lavenir
PROCÈS IHSANE JARFI - Ihsane Jarfi a-t-il été tué pour son homosexualité? Ce qu’il faut savoir sur le procès

Ihsane Jarfi a-t-il été tué pour son homosexualité? Ce qu’il faut savoir sur le procès 19
  • Lu 24/11/2014

  • belga
ASSISES LIÈGE - Ihsane Jarfi, victime d'un crime qu pourrait être homophobe

Ihsane Jarfi, victime d'un crime qu pourrait être homophobe
  • Me 19/11/2014

  • belga
JUSTICE Assises : les agresseurs d’Ihsane Jarfi ont comparu une première fois

Assises : les agresseurs d’Ihsane Jarfi ont comparu une première fois
  • Je 16/10/2014

  • lavenir
LIÈGE Liège rend hommage à Ihsane, victime d’un crime homophobe

Liège rend hommage à Ihsane, victime d’un crime homophobe
  • Ma 07/10/2014

  • belga
SOCIÉTÉ - Marche contre les violences homophobes dédiée à Ihsane Jarfi à Bruxelles le 3 mai

Marche contre les violences homophobes dédiée à Ihsane Jarfi à Bruxelles le 3 mai
  • Ve 25/04/2014

  • belga
Judiciaire La cour d’assises en novembre pour les agresseurs d’Ihsane Jarfi

La cour d’assises en novembre pour les agresseurs d’Ihsane Jarfi
  • Lu 24/02/2014

  • belga
Liège - Les agresseurs d’Ihsane Jarfi pourraient être jugés à l’automne

Les agresseurs d’Ihsane Jarfi pourraient être jugés à l’automne
  • Lu 10/02/2014

  • lavenir
Liège Le père d’Ihsane Jarfi: «Les actes homophobes, c’est la dérive de l’ignorance, de la connerie»

Le père d’Ihsane Jarfi: «Les actes homophobes, c’est la dérive de l’ignorance, de la connerie»

  • belga
Judiciaire - Les agresseurs d’Ihsane Jarfi en route vers les assises

Les agresseurs d’Ihsane Jarfi en route vers les assises
  • Ve 10/01/2014

OUTRAGE!:  Une association à connaître : via ce lien: 


   

Procès Jarfi: perpétuité pour les 3 assassins, et 30 ans de prison pour le meurtrier   

Le jury a délibéré sur la culpabilité des assassins d'Ihsane JARFI

 
BELGA  Publié le dimanche 21 décembre 2014 à 18h01 -
Mis à jour le dimanche 21 décembre 2014 à 18h01

 

Les jurés de la cour d'assises de Liège ont fait savoir dimanche en début de soirée qu'ils ont terminé leurs travaux
 dans le cadre de la délibération sur la culpabilité des quatre accusés de l'assassinat d'Ihsane Jarfi.
 L'audience reprendra lundi matin à 10H00 mais le verdict devra encore être motivé avant d'être rendu public.
 Ihsane Jarfi (32 ans), disparu depuis la nuit du dimanche 22 avril 2012, avait été retrouvé mort le 1er mai 2012 dans la région de Tinlot.
Il avait reçu de nombreux coups qui ont entraîné sa mort. Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens,
 Jonathan Lekeu et Eric Parmentier sont accusés de l'avoir assassiné parce qu'il était homosexuel.
Le jury, qui doit statuer sur la culpabilité de ces accusés, était entré en délibération vendredi peu après 12 h. La délibérations'est déroulée
à huis-clos dans un HÔTEL sécurisé de Liège.
Les jurés ont fait savoir dimanche en début de soirée qu'ils ont terminé leur travail et répondu au questionnaire comprenant 110 questions.

 

"Des truands qui se sont inspirés
de GTA" 

source: http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/

2147996/2014/12/10/Proces-Jarfi-Des-truands-qui-se-sont-inspires-de-GTA.dhtml


Les parties civiles ont entamé mercredi leurs plaidoiries au procès des quatre accusés de l'assassinat d'Ihsane Jarfi. Les avocats Alexandre de Fabribeckers et
Didier Grignard ont dénoncé le côté ignoble, abject et honteux des faits commis par Wintgens et Lekeu à l'égard d'un handicapé mental sexagénaire.

 

Mutlu Kizilaslan, Jérémy Wintgens, Jonathan Lekeu et Eric Parmentier sont principalement accusés de l'assassinat d'Ihsane Jarfi. Mais les accusés Wintgens et Lekeu répondent aussi d'un vol avec violences commis sur Suger Depret. Ce déficient sexagénaire avait été violemment agressé la nuit du 4 au 5 octobre 2011 à Liège après avoir été embarqué dans une voiture.

"Pas une once de bonnes intentions"
Jérémy Wintgens avait affirmé qu'il avait fait monter cet homme dans sa voiture au départ d'une bonne intention. Mais les avocats de Suger Depret ont stigmatisé ce mode de défense des accusés. "Il n'y a pas une once de bonnes intentions dans votre chef. Nous avons la désagréable impression qu'avec ces explications, vous vous jouez de nous comme vous avez joué avec Suger Depret ce soir-là. Personne ne veut entendre vos bobards et vos carabistouilles! ", a estimé Me de Fabribeckers.

Lever un pigeon et le plumer sans effort
Pour l'avocat de la victime, Wintgens et Lekeu ont reproduit un jeu de Playstation extrêmement violent, "Grand Theft Auto", qui consiste à marquer des points en atteignant des cibles humaines. "Ils ont parcouru la ville à bord de leur BMW, dans le but de lever un pigeon, de le plumer sans effort et de se ravitailler en alcool et en drogue. Ils ont passé un niveau dans ce jeu GTA. Ils ont débloqué un bonus en s'en prenant à un handicapé. Cela leur a demandé un minimum d'efforts pour récolter un maximum de bonus", a indiqué l'avocat.







Pour cette partie civile, le procès pose des questions bouillantes relatives au respect des autres et au choix de la différence. "Vous faites à présent partie des truands dont la méchanceté n'a d'égal que la lâcheté. S'en prendre directement à une personne handicapée, c'est ignoble, honteux, abject et odieux. Il n'y avait dans votre attitude rien de noble et certainement aucune trace de bonnes intentions", a ajouté Me Alexandre de Fabribeckers


Me Didier Grignard a pour sa part rappelé la douleur de Suger Depret et de ses proches. Cet homme est lourdement handicapé. Mais, comme l'a souligné l'avocat au cours de sa plaidoirie, sa famille avait déjà traversé un parcours émaillé de grandes difficultés. La sœur de Suger Depret était aussi une parente directe de la petite Stacy, une des victimes d'Abdallah Ait Oud. En quelques années, il s'agit donc du deuxième procès d'assises que cette dame affronte en qualité de victime.

Les avocats de cette partie civile ont demandé aux jurés de retenir contre les accusés Wintgens et Lekeu une culpabilité de vol avec violences, avec incapacité permanente.